Les grandes tendances du content marketing

Content

8 mins

tendances ; marketing

Si vous tombez sur cet article par hasard (ce dont je doute !), commençons par une piqûre de rappel: le content marketing, marketing de contenus ou encore stratégie éditoriale ; kesaco ?

Très populaire depuis 2014, le content marketing, pan d’une stratégie digitale plus globale, désigne les différentes actions menées par une marque visant à séduire des prospects, fidéliser des clients en produisant et diffusant des contenus pertinents. Bref, à l’agence, nous avons découvert un article très intéressant qui nous fournit encore plus d’informations sur les grandes tendances du content marketing pour 2019. Comme il était dans une langue très complexe (un dialecte Maori), et qu’ici, chez swimmingpool, nous sommes généreux, sympas et particulièrement bons en langues étrangères, nous avons eu envie de vous faire un condensé des grandes lignes pour que nous soyons tous au point… Agences, annonceurs, étudiants… Sceptiques, convaincus, convertis : le content marketing n’est pas seulement une tendance, c’est un fait : il ne cesse d’évoluer et de s’imposer comme essentiel à la génération de leads.

Actionnez le remarketing !

Le remarketing, principe d’afficher à l’internaute des publicités au fil de sa navigation web après avoir visité votre site, s’annonce être LE levier d'efficacité publicitaire et principal générateur de leads. Plus un internaute voit votre annonce, plus les chances de conversion augmentent : il faut en moyenne 6 à 8 impressions pour générer un lead viable.

Pour mettre en place une campagne, il faut simplement un peu de data client, bien identifier son objectif ( cibler les gens qui ont cliqué dans votre email mais n’ont pas acheté votre produit, ou ceux qui ont consulté vos articles mais n’ont pas complété votre formulaire…), votre message (coupon de réduction, relance…) et la bonne plateforme

Google Ads Remarketing : il suffit de placer une balise sur votre site, créer votre annonce, configurer votre campagne.

Facebook remarketing : cela fonctionne sur le même principe que Google Ad Remarketing à l’exception de “qui recibler” : liste client, trafic issu d’un site, activité de l’app, engagement…

AdRoll : aussi pointu et fin que Google remarketing, vous permet de cibler une large audience (fonctionne avec Facebook, Google, Yahoo and Microsoft)

RetargetLinks : petite nouveauté ! Créez un lien court, partagez-le (réseaux sociaux, email, blog..). Tous ceux qui cliquent sur ce lien verront vos bannières publicitaires.

Offrez une expérience unique à vos cibles !

Meilleure est l’expérience proposée à vos clients, plus elle est personnalisée, plus fidèles ils vous seront. En revanche, offrir des expériences uniques et personnalisées à vos cibles repose sur la qualité et le nombre de données que vous détenez à leur sujet. Plus vous en savez sur vos cibles, mieux vous vous adresserez à eux. Commencez donc par en récolter.

Produisez des contenus de niche ! 

Peu importe le secteur dont vous êtes issus, il est primordial de créer des contenus de niche. “Start narrow and grow wide”. En effet, face au nombre grandissant de contenus publiés et accessibles, il convient de sortir de la masse : produire donc des contenus très très très très créatifs (et on ne parle pas que de lolicat) ou produire des contenus destinés à des cibles niches. Commencez donc par identifier vos cibles niches et produisez des contenus qui leur correspondent !

La reconnaissance vocale : faites parler vos contenus !

De moins en moins de recherches via l’écran de nos smartphones, tablettes, etc… Ca n’est pas nous qui le prédisons, mais Le Gartner. Alors bon. En effet, les recherches vocales se font de plus nombreuses chez les millennials (71% d’entre eux l’utilisent), délaissant leur écran. Bientôt, nos besties s'appelleront Alexa, Siri, Google Assistant… Il est donc primordial d’adapter vos contenus à cette tendance. Ecrivez vos contenus de manière littéraire, optimiser les en terme de langue parlée, adaptez votre site au format responsive…

 Adaptez la taille et le format des contenus

Selon votre cible, il convient d'adapter la longueur de vos contenus (plus courts en B2C, plus courts pour des millennials, plus longs en B2B…). Ne produisez pas des contenus longs de manière systématique mais produisez par exemple un contenu long qui sera décliné en petits contenus aux différents formats, c’est ce qu’on appelle “le snacking”. Bref, adaptez la taille et le format de vos contenus à vos cibles, long ou court, peu importe, tant que le format et la taille sont pertinents.

Collaborez avec des influenceurs

92% des personnes ont tendance à plus faire confiance aux contenus émanant d’un individu (un influenceur) que ceux promus par une marque : la relation est plus intime, les contenus plus personnalisés, la confiance plus établie. Et comme cette tendance se confirme, dans les mois à venir, il faudra que vous aussi, marques, sachiez identifier de réels portes paroles ; des influenceurs qui sauront porter vos messages et convaincre vos cibles. Collaborez avec eux, menez ensemble des campagnes d’influence, appuyez vous sur eux.

De la transparence, encore et encore !

C’est un fait, depuis quelques années, les consommateurs se lassent des publicités, qui les laissent souvent septiques. Désormais, ce qui les importe, c’est le caractère authentique de la marque. Ainsi, il est désormais indispensable que, vous, marques, affichiez une totale transparence dans vos contenus… Par exemple, mentionnez vos partenaires et ceux que vous promouvez. Et surtout, soyez bien au fait des différentes mesures en vigueur protégeant les consommateurs

N’hésitez plus à produire des vidéos !

Entre 2011 et 2015, la consommation de vidéos sur le digital est passée de 39 à 115 minutes par jour. La vidéo s’impose comme le format de contenu préféré des utilisateurs et cela n’est pas prêt de s’arrêter. Selon une étude d’Outbrain, 86% des spécialistes du marketing préfèrent les vidéos. 29% des vidéos sont regardées de manière verticale sur mobile. En bref, produisez des vidéos, et appuyez vous sur les différents formats de distribution (boomerang, facebook live…)

Adoptez le live vidéo !

80% des utilisateurs préfèrent regarder un live vidéo que lire un article de blog. Sur Facebook (l’une des plateformes phares de consommation de vidéos), les utilisateurs passent 3 min de plus à regarder des lives que regarder les vidéos traditionnelles. Les commentaires sont 10 fois plus nombreux durant un livestream. Selon Cisco, le trafic vidéo représentera, en 2019, 80% du trafic web. La bonne nouvelle, c’est que d’investir dans un live est peu onéreux : un smartphone et le tour est joué ! Utilisez le live, par exemple, pour réaliser une session Q&A, interviewez vos experts en direct pour plus d'authenticité (notre point 7 ;)), couvrez vos évènements, faites vos démos produits….

Adaptez vos process de création aux tendances de consommation

Produire des contenus aux formats variés est essentiel, vous l’avez compris. Vidéos, articles, animations, livres blancs, podcasts… Impossible pour la plupart des organisations de recruter des professionnels de chaque format spécifique. Et ne croyez pas qu’une seule et même personne puisse tous les créer (mais c’est tentant, je l’avoue !)...

Après avoir analysé le format le plus adapté à votre contenu et à votre cible, appuyez vous sur les technologies existantes pour les créer. Et surtout adaptez-vous aux tendances de consommation !

Ne sous estimez pas “l’engagement client” !

L’engagement client est une composante clé dans la génération de leads. Non seulement “l’engagement” permet de transformer des prospects en clients, mais plus encore, cela permettra une plus grande fidélisation de vos clients actifs. Il coûte 5  fois plus cher de transformer un prospect en client que d’en garder un actif et fidèle ! De plus en plus d’entreprises ont d’ailleurs intégré “la retention customer” comme indicateur clé de performance. Le CRM est donc une composante cruciale pour les entreprise. Le lifecycle marketing c’est l’idée d’intégrer ses contacts dans une chaine de promotion continue, pour recycler ses contacts, prospects et clients et en tirer de nouvelles ventes. Et pour justement adresser vos clients au bon moment et de la bonne manière (pour un meilleur taux d’engagement in fine), commencez par définir vos buyers personas (d’un point de vue démographique et psychologique). Ensuite, il convient de définir avec précision le customer journey !

Mettez vous au “native advertising”

Le native advertising est une nouvelle forme de publicité en ligne qui s’apparente à un contenu éditorial et n’entrave donc pas l’expérience utilisateur… Cette forme va exploser dans les prochaines années. D’un côté, les annonceurs y ont recours pour pallier au manque des revenus liés aux publicités traditionnelles et d’un autre, les utilisateurs l’acceptent tout à fait, bien plus que le display. En marketing B2B, c’est un moyen assez évident pour résoudre les problématiques de distribution des contenus. Une bonne native ad peut aussi bien booster le trafic qu’améliorer l’image de marque. Mais pour que votre campagne de native ads soit réussie, misez sur un contenu qualitatif, hyper ciblé, “shareable” auprès de vos niches. Ensuite, collaborez avec des plateformes de distribution de contenus pour notamment identifier des éditeurs cible. Enfin, établissez un budget et mesurez l’impact de chaque clic ! Allez, bisous ! Ou comme disent les maori, “XoXo” !

 

Article initial :

https://www.coredna.com/blogs/content-marketing-trends

 

 

 

 

 

 

Quitterie Bourrut-Lacouture

Directrice de clientèle