Comment fonctionne l'algorithme de Facebook ?

Traffic

5 mins

Algorithme Facebook

EdgeRank, l’algorithme de Facebook est un secret bien gardé… En constante évolution, il est de plus en plus difficile de déjouer sa logique (ou de jouer avec) pour favoriser la portée organique de ses publications. Quelles ont été les modifications algorithmiques apportées en 2016 ? Comment démarrer l’année sur un bon rythme ?

Sur les réseaux sociaux, les algorithmes façonnent les suggestions de contenu dans le fil d’actualité de vos lecteurs. Ce qui impacte inévitablement vos choix éditoriaux, la rédaction de vos contenus de marque… 2016 aura connu de nombreuses mises à jour et nouveautés sur l’ensemble des réseaux sociaux… Plus ou moins appréciées des CM et social media managers.

Le jeu de « chat et souris » que se livrent l’homme et la machine dans la valorisation du contenu se complexifie toujours un peu plus. C’est pourquoi, une mise au point s’impose sur le fonctionnement des différents algorithmes sociaux.
Commençons par le doyen : l’EdgeRank, l’algorithme de Facebook, conçu en 2006 concomitamment avec l’apparition de son fil d’actualité.

Les principes de l'algorithme de Facebook : l’algorithme de Facebook repose principalement sur une équation à 4 « inconnues » (on les connaît sans vraiment les connaitre) mais prend en compte des centaines d’autres facteurs pour établir des scores de pertinence sur chacun de vos posts et pour chaque utilisateur :

  • Le Créateur : l’intérêt qu’engendre celui qui publie le contenu
  • Le Post : l’engagement suscité par le post
  • Le Type : le format le plus apprécié par l’utilisateur (vidéos, images, statuts…)  
  • La Récence : la fraîcheur du contenu en termes de date de publication, en prenant compte de la dernière date de connexion de l’utilisateur

Quelques modifications sur l'EdgeRank en 2016

Facebook a modifié son fil d’actualité : afin de présenter des actualités plus informatives, de nouveaux facteurs sont pris en compte par l’algorithme EdgeRank pour définir quels sujets intéressent chaque utilisateur.

Facebook part à la chasse aux clickbaits : « Ce qui va suivre va vous laisser sans voix… ». Beaucoup sont effectivement restés sans voix après cette annonce. Facebook ne souhaite plus voir apparaitre d’articles racoleurs susceptibles de tromper et décevoir le lecteur. L’algorithme agit en définitive un peu comme le filtre spam de votre messagerie. Cette tendance devrait se renforcer, notamment depuis que Facebook a été accusé d’avoir influencé les élections américaines en laissant proliférer des hoax.

Facebook privilégie le contenu des amis proches : le contenu des amis et de la famille passe avant vos publications. Pour certaines pages, il se peut que les actualités aient donc un peu moins de chances d’être relayées dans le fil d’actualités,

Facebook calcule le temps de consultation du contenu : qu’il s’agisse du temps de lecture d’un article ou de visionnage d’une vidéo, ce dernier est calculé à partir du moment où l’internaute a cliqué sur le lien. Le temps des vidéos lancées en autoplay n’est donc pas pris en compte.

Facebook met en avant ses nouveaux formats : EdgeRank fait l’auto-promotion des nouveaux produits Facebook. Ainsi, les Live ont bénéficié d’une grande mise en avant depuis le début de l’année 2016. La raison tient également au fait que le format live, par sa nature, a plus de chance d’être consommé s’il est diffusé (comme son nom l’indique) en direct.

Facebook prendra en compte les réactions : lancés en février, on ne sait toujours pas comment sont et seront évalués les petits cœurs « J'adore » et les « haha » ajoutés à vos posts. Dans un article du blog News Feed FYI, Facebook explique : « Au début, cela ne changera rien que quelqu’un clique sur « J’aime », « Waouh » ou « Triste » sous une publication. Les réactions comparables à la mention « J’aime » nous indiqueront que vous souhaitez voir davantage de ce type de contenu. Au fur et à mesure, nous espérons apprendre comment pondérer les différentes réactions selon les fils d’actualité pour pouvoir afficher les actualités que les utilisateurs veulent voir davantage. »

Quelques conseils pour dompter l'algorithme de Facebook en 2017 : 

  • Suivez vos statistiques pour comprendre quels formats mais surtout quels sujets intéressent votre audience.
  • Soyez honnête avec vos lecteurs : ne rédigez pas des titres racoleurs, l’algorithme EdgeRank vous en remerciera.
  • Soyez avant-gardiste dans l’usage des nouveautés Facebook : après le Live vidéo, c’est le Live audio qui arrive prochainement !
  • Soyez prêts à débourser un peu plus d’argent pour relayer vos actualités, car c’est une réalité… Facebook modifie son algorithme pour vous pousser à utiliser son offre publicitaire. Un billet de 20 € devrait suffire à toucher le cœur actif de votre fan base.
  • Créez des groupes qui parlent de votre marque, ou de vos produits, puisque l’algorithme accorde plus d’importance aux publications « humaine ». Les gens qui font l’effort de s’intégrer à ces groupes ont bien souvent une perception positive de la marque.
  • Gardez en tête que vos lecteurs scrollent très rapidement dans leur fil d’actualité et qu’ils ont peu de temps à vous accorder. Soyez donc généreux et offrez-leur un contenu court et percutant avec un visuel et un début de vidéo qui accroche…. Sinon ne postez rien !

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter Pierre notre social media manager. Il se fera un plaisir d’en parler directement avec vous !

pierre.emeriau@swpl.fr

pierre emeriau

Pierre Emeriau

Digital Manager