Comment fonctionne l’algorithme d’Instagram ?

Traffic

3 mins

Algorithme Instagram

Pour faire suite à notre article sur le fonctionnement de l’algorithme de Facebook, nous abordons ici celui d’Instagram. Et ce n’est pas sans raison que nous choisissons cet enchaînement : Instagram a été racheté par Facebook en 2012, et depuis 2016 son algorithme suit la même trajectoire que l’EdgeRank. 

La raison officielle de cette décision ? 70 % des lecteurs passeraient à côté des images qui défilent dans leur flux. La raison officieuse ? Aligner la monétisation d’Instagram sur le modèle de Facebook Ads. En effet, s’il est possible de promouvoir ses publications en France depuis mars 2015, les publicités sont intégrées à l’interface de gestion des campagnes de Facebook Power Editor. Une coïncidence donc ? Je ne crois pas… Les principes de l'algorithme d’Instagram… calqués sur Facebook.  Qu’est-ce que cela a changé concrètement ? Les publications ne paraissent plus par ordre anté-chronologique dans le flux et sont hiérarchisées en fonction de trois critères : 

  1. La popularité des publications : Instagram calcule l’engagement, le temps passé à visualiser une vidéo, le temps de consultation du profil pour délivrer un scoring. 
  2. L’heure de publication : Instagram estime si le moment est opportun ou non pour le type de publication en question et non si votre communauté est connectée… Pas évident ! 
  3. Les interactions : Instagram se fie au nombre de like et de commentaires de l’internaute pour déterminer quels comptes et sujets l’intéressent. 

L’algorithme utilise les données de Facebook pour classer les stories, fonctionnalité lancée en août dernier pour marcher sur les platebandes de Snapchat. Celles-ci sont isolées et placées en bannière au-dessus, en mode « Explorer » et non par ordre anté-chronologique dans le flux.

Quelques conseils pour dompter l'algorithme d’Instagram en 2017 

  • Si ce n’est déjà fait, définissez et respectez une « ligne éditoriale » afin de créer des rendez-vous avec votre audience. 
  • Soignez vos photos, privilégiez la qualité, comme vous l’auriez fait avant la mise en place de l’algorithme. 
  • Analyser davantage votre audience, notamment en utilisant des outils tels que Union Metrics, Squarelovin en gratuit ou Iconosquare devenu payant. 
  • Restez en vieille sur ce que font vos concurrents notamment sur leurs heures de publication. Là encore, il existe des outils comme Picodash (anciennement Gramfeed) 
  • Impliquez-vous auprès des abonnés : répondez aux commentaires, aimez les photos d’autres comptes, laissez à votre tour des commentaires. 
  • Incitez vos abonnés à recevoir des notifications en cliquant sur les 3 petits points en haut à droite du profil où ils pourront « Activer les notifications des publications ».  
  • Utilisez la fonctionnalité des stories : elles pourront apparaître en bannière « Explorer » en suggestion à des utilisateurs qui ont tendance à interagir avec des comptes proches du vôtre. 
  • Postez des albums pour engager davantage votre audience. 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter Pierre notre social media manager. Il se fera un plaisir d’en parler directement avec vous ! > pierre.emeriau@swpl.fr

pierre emeriau

Pierre Emeriau

Digital Manager